Aller en haut

Aller en bas


Corporation Aridia
PortailAccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion

La Corporation Aridia prépare son arrivée sur Star Citizen ! N'hésitez pas à nous faire part de vos idées.

Partagez | 
 

 Informations sur le background de Star Citizen.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mark Mauri






Messages : 58

MessageSujet: Informations sur le background de Star Citizen.   Dim 24 Jan 2016 - 2:27

Voici l'histoire de l'univers de Star Citizen, sur le forum je vais regrouper les informations contenues dans les différents Spectrum Dispatch (Codex) et ce depuis l'année 2075 jusqu'à 2944. Cependant, puisque nous sommes actuellement en 2946 l'univers a continué à évoluer, produire différentes histoires et récits qui sont eux aussi consultables ici (pour ce qu'il se passe apres 2944, tout le lore avant cette date ce trouve a la suite de ce message).  

Le but de ma démarche est tout simplement de fournir aux membre de la corporation un condensé, une base commune pour ne pas se perdre dans cet immense univers.

Sur ce, bonne lecture.
An 2075 :
Le Dr Scott Childress et son équipe conçoivent le premier moteur quantique autosuffisant, capable d'atteindre un centième de la vitesse de la lumière, soit 299, 792 km/s, L’humanité entrevoit la possibilité d’explorer le système solaire que seules les sondes spatiales pouvaient parcourir.



Le matin du 3 mai 2075 était comme n’importe quel autre. Rebecca Childress s’assit à la table à manger pour dessiner pendant que sa mère regardait les nouvelles du matin. C’était ces moments, comme le racontera Rebecca plusieurs années plus tard, qu’elle aimait le plus. Ce jour-là cependant, resta gravé dans sa mémoire comme dans celle de n’importe quel humain sur Terre.

Extrait du journal personnel de Rebecca Childress:

«Maman a encore fait des omelettes (beurk) aujourd’hui. Je coloriais quand j’ai vu papa dans l’holo. J’ai appelé maman en criant. Danny commença à aboyer et courir autour de la table. Pfiou c’était pénible. Il était là, debout à côté du président! Ils parlaient de trucs à propos de l’espace, c’était cool mais papa avait l’air d’être si important debout à ce moment-là. Nous ne l’avions pas vu depuis si longtemps! Il a une barbe maintenant. Maman n’aime pas ça mais je trouve ça drôle.

Chaque fois que papa était sur le point de partir, je lui demandais pourquoi il devait travailler tout le temps et il me disait toujours la même chose:

Il essayait de me donner les étoiles.
»


Le Dr Scott Childress et son équipe avaient réussi à construire le premier moteur quantique auto-suffisant, capable d’atteindre un centième de la vitesse de la lumière. Pour la première fois, l’humanité pouvait explorer le système solaire à une vitesse sans précédent.


An 2113 :
Roberts Space Industries ou RSI invente un système permettant de traiter l'atmosphère d'une planète pour la convertir en un environnement nourri en oxygène, la rendant habitable pour les humains. La terraformation devient alors une possibilité réelle et cause de vifs débats, pour ou contre, bon ou mauvais.


Archive de l’éditorial du United Times
Publié le 21 août 2113

DÉBUT DU FICHIER…

«Allons-nous trop loin ?»
par Hannigan Terrell


Sauf si vous étiez caché sous un rocher la semaine dernière, vous avez sans doute entendu parler de la dernière «réalisation» de RSI. Permettez-moi de récapituler pour ceux qui auraient raté ça : ils affirment avoir conçu une machine qui peut «traiter l’atmosphère d’une planète pour le convertir en un environnement nourri en oxygène, la rendant habitable pour les humains.» En bref, ils parlent de terraformation. Ouais, c’est ça, le truc de science-fiction. Je sais que tout le monde est enthousiasmé par les opportunités que cela présente, mais personne ne semble prendre une grande respiration et penser à ce que cela signifie vraiment.

Encore une fois, c’est à moi d’être la voix de la raison dans cette techno-hystérie. C’est vrai, chers lecteurs, je vais poser la question que personne ne pose. Vous êtes prêt ? Si nous pouvons terraformer une planète, pourquoi le devrions-nous ? Je vais vous donner une seconde. Pensez-y. Je vais le dire encore une fois : juste parce que nous pouvons faire quelque chose, devons-nous le faire ? Je sais que les experts de SSNtv aiment se moquer de moi, me faisant passer pour un technophobe, mais je vais vous dire ceci : je n’ai pas eu de problème avec les initiatives de clonage. De même, je n’avais pas de problème avec le codage génétique pour minimiser les affections héréditaires et les maladies. Ces choses étaient des réalisations pour aider à rendre la vie meilleure. Et ceci, c’est pour quoi ? En quoi cela aide-t-il ? À quel moment allons-nous trop loin ? Sérieusement, nous parlons de la restructuration de l’air même d’une planète. Les planètes dont nous parlons ont été formées comme ça pour une raison. Qui sommes-nous pour supposer que l’univers veuille que nous modelions les planètes à notre avantage ? Nous ne sommes pas des dieux, et jouer avec le tissu fondamental d’une planète est arrogant et dangereux.

Je sais que cela va probablement tomber dans l’oreille d’un sourd. Le monde est trop élevé, se prélassant dans notre propre magnificence, mais je vous le promets : rien de bon ne sortira de cela.

. . . FIN DU FICHIER


An 2120 :
Mars devient le sujet de test pour la terraformation. Les grandes nations du monde unissent leurs ressources et connaissances pour rendre possible la transformation de notre planète la plus proche.


Après des années de simulations et de tests, les gouvernements du monde unissent leurs connaissances et leurs ressources pour tenter la première conversion planétaire.

Le sujet de test : Mars.

Des équipes d’enquêteurs ont été dépêchées à la surface de la planète pour produire des cartes topographiques, décider du placement de l’atmo-processeur, et tester des échantillons de surface pour de possibles contaminants dans le nouvel environnement oxygéné.

C’était notre première exploration de fond en comble de notre planète la plus proche, et les gouvernements du monde n’allaient rien laisser au hasard…


An 2125 :
Une erreur de calcul chimique dans les processeurs atmosphériques planétaires rend la nouvelle atmosphère de Mars instable. C’est le premier incident rencontré depuis le début des expériences sur Mars coûtant la vie à 4 876 personnes.


Source : Sentinel NewsOrg
Envoyé par : Mid-Atlantic Servers @ 7:53 Est
Auteur : Kelsey Forset

DÉBUT DU FICHIER. . .


Aujourd’hui est un jour sombre. Dans la quête de l’avancement humain, les livres d’histoire ont tendance à favoriser les courageux hommes et femmes qui réussissent. Les exploits des frères Wright, de John Glenn, d’Edwin Pierce se distinguèrent parce qu’ils étaient ceux qui les ont faits, qui les ont accomplis. Mais autour du monolithe de chaque exploit, il y a les corps de ceux qui ont essayé et échoué. Aujourd’hui est un jour sombre et aujourd’hui, nous allons célébrer les courageux hommes et femmes qui ont donné leur vie dans la tragédie qui a frappé Mars à 04:38 EST ce matin.

Alors que le public attend une déclaration officielle concernant ce qui est arrivé, nos sources ont indiqué qu’une erreur de calcul chimique dans les processeurs atmosphériques planétaires ont rendu la nouvelle atmosphère instable. «[L’atmosphère] ne colle pas», a déclaré un responsable du gouvernement qui a demandé à garder l’anonymat. La planète était dans les dernières étapes de la terraformation. Un environnement enrichi en oxygène avait été mis en place depuis les deux dernières semaines. La communauté scientifique sur la planète examinait toujours de près le système, mais était à deux jours de déclarer officiellement la planète sécurisée.

Cette confiance dans l’atmosphère explique qu’aucun membre de l’équipe ne portait d’appareil respiratoire approprié. Bien qu’il y ait techniquement une violation du protocole de fonctionnement, on nous a dit qu’il n’y avait aucune indication pour que l’équipe au sol suppose que l’atmosphère fut tout sauf stable. Tout ce qui était en fin de compte responsable s’est passé si vite que personne ne fut en mesure de déclencher une alarme ou sceller les ventilations des diverses installations autour de la planète.

La tragédie ravivera sans doute les arguments de longue date sur les mérites de la terraformation. Dans la déclaration sur le blog de la présidente ce matin, elle a abordé la possibilité d’un comité international pour examiner la façon d’aller de l’avant à partir de cette situation. «Même si je comprends que la notion de terraformation suscite des réactions à la fois pour et contre, 4 876 âmes sont décédées en travaillant pour pousser l’humanité vers l’avant. Nous devons faire en sorte que, quelle que soit la décision que nous prenions, nous avançons en honorant le sacrifice des héros de la planète Mars.»

. . . FIN DU FICHIER



An 2140 :
RSI propose le premier vaisseau spatial, tel un concessionnaire automobile, accessible aux civils pour des voyages privés.


Bien que la création du moteur à énergie quantique RSI ait rendu notre système solaire plus accessible, il restait encore uniquement accessible à des gouvernements, des flottes de corporations croissantes, et aux plus grosses fortunes de la Terre.

Cela allait changer …


An 2157 :
Après presque quarante ans d'essais et d’incidents, Mars possède officiellement une atmosphère enrichie en oxygène. Une stèle commémorative pour les victimes de la grande tragédie en 2125 fut dévoilée après la déclaration officielle par le sénateur Stephen Nguyen qui officie comme conférencier principal.


Après presque quarante ans d’essais et de tragédie, Mars est officiellement classé comme un milieu enrichi en oxygène. Un mémorial pour ceux qui périrent dans la grande tragédie de Mars en 2125 fut dévoilé après la déclaration officielle par le sénateur Stephen Nguyen qui officia comme conférencier principal.

Voici une transcription de son discours :

Mon frère Sean aimait construire. Quand nous étions enfants, j’étais celui qui faisait du sport et qui courait pour le Congrès étudiant, lui était toujours à bricoler avec des choses. Ce n’était pas étrange dans notre maison de retrouver la DistroBox démontée et étalée sur le plancher du salon, ou Sean rampant autour des puits d’aération parce qu’il avait entendu un clic. Il y eu une fois, et je n’ai jamais pu le prouver, mais je pense qu’il s’en est pris au chien. Il avait dix ans, remarquez, dix ans et déjà aussi doué. Peut-être que doué n’est pas le bon mot, parce que ce n’était pas seulement son talent, c’était sa curiosité et la joie absolue qu’il avait de casser quelque chose en morceaux pour voir comment cela fonctionnait.

Alors que les années passaient, nous nous sommes éloignés l’un de l’autre. Il était juste mon petit frère bizarre et ringard qui continuait de démonter mes affaires. Nous sommes allés à l’école sur des faces opposées de la planète. Il a fait des études d’ingénieur et de physique, une surprise pour personne. Chacun ses passions en somme.

En tant qu’adultes, nous prenions des nouvelles de l’un et de l’autre de temps en temps mais je ne dirais pas que nous étions particulièrement proches. Plus des connaissances que des frères. Nous étions simplement trop différents. J’ai aimé les Phoenix Five, il pensait qu’ils étaient peu originaux. Je pensais que le nouveau programme de citoyenneté était un moyen important de récompenser les personnes qui voulaient activement construire une nation plus forte. Il pensait qu’il était élitiste. Et ainsi de suite.

Il y a plusieurs années, quand j’ai gagné mon premier siège dans le district, Sean s’est montré à la fête de la victoire. Je pense qu’un assistant a dû l’inviter. Pour être honnête, il ne m’était jamais venu à l’idée de le faire. Quelqu’un de mon équipe a dit qu’il l’avait vu dans le coin, de toute évidence mal à l’aise autour de la foule. Il n’est même pas venu me parler, il a juste écrit une note et demandé à quelqu’un de me la donner. Voici ce qu’elle disait :

«Hé Stephen, il semble que tu as beaucoup de gens à qui parler, alors je n’ai pas voulu t’interrompre. Mais je voulais juste te dire, tu es génial, mec. Je sais que nous nous chamaillions et nous nous battions, mais cela me donne de l’espoir que quelqu’un qui croit vraiment en ses convictions aille au gouvernement. C’est vraiment passionnant et je suis si heureux pour toi. Rappelle-toi juste que peu importe les difficultés qui te feront face, sois courageux, sois toi-même, et tout ira bien.»

Mon frère Sean. Sean le destructeur. Sean le reconstructeur. Sean était l’un des nombreux disparus dans la tragédie de 2125. Depuis lors, je n’ai jamais plus entendu un seul de tes exaspérants pamphlet sur la politique ou l’une de ses divagations ridiculement ennuyeuses sur les alliages et les points de tension. C’est une consolation que le projet qui coûta la vie de mon frère soit maintenant terminé. Ce monument, une bien maigre consolation par rapport à la perte de ces personnes, gardera au moins leurs noms éternellement en vie pour le reste de l’humanité.

Vous savez quoi ? Pardonnez ma franchise, mais je n’en ai rien à faire. Je ne veux pas que les gens regardent ce monument et soient calmes et introspectifs. Je veux que les noms ciselés dans cette roche allument un feu en eux, un incendie pour se lancer un défi, pour défier l’humanité. Je veux que les noms sur cette pierre soient un cri de guerre pour nous tous afin d’exceller, pour éclater dans l’univers et trouver notre destin.

Ainsi pour citer mon stupide petit frère : soyez tous courageux. Soyez vous-même. Et tout ira bien.


An 2214 :
RSI annonce sa prochaine génération de moteur : le moteur à fusion, promettant ainsi de nouvelles perspectives aux explorateurs spatiaux.


De nouvelles perspectives passionnantes s’ouvrirent pour voyager dans l’espace lorsque RSI annonça la prochaine génération de moteur à fusion, mais tout le monde ne fut pas si enthousiaste :

Bailey ne pouvait pas y croire. A peine vingt minutes après le début du cours de physique, il reçu un nouveau téléchargement sur son datapad. Une nouvelle technologie de moteur ou quelque chose du genre qui était sorti aujourd’hui. Il avait réussi à en avoir un aperçu ce matin en partant mais les datapad moisis des écoles publiques venaient juste de recevoir cette mise à jour.

«M. Caro a déjà dit que nous allions être interrogés là-dessus et nous recevons la mise à jour maintenant ?! C’est pas possible ! C’est absolument impossible ! C’est tellement stupide. Comment diable suis-je censé savoir cela maintenant ? Rien à foutre ! Je vais l’torcher. Rien à foutre de cette classe. Rien à foutre de la citoyenneté. Rien à foutre de tout l’système. J’en ai pas besoin…»

M. Caro annonça que le quiz commencerait dans dix minutes. Bailey s’enfonça dans son siège et commença à étudier.

















Dernière édition par Mark Mauri le Dim 24 Jan 2016 - 14:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mark Mauri






Messages : 58

MessageSujet: Re: Informations sur le background de Star Citizen.   Dim 24 Jan 2016 - 3:20

An 2232 :
Un vaisseau nommé Artemis est envoyé aux confins de notre galaxie, avec à son bord 5 000 volontaires, pour rejoindre une planète potentiellement habitable dont le nom de code est GJ 667Cc, dans le système qui sera plus tard connu sous le nom de Gliese, le voyage devrait prendre plus de 200 ans. Le décollage se passe sans encombre ainsi que la poussée les menant hors du système solaire. Depuis aucune nouvelle de l’Artemis ne nous est parvenue.


L’Artemis était la manifestation d’un rêve. Lorsque l’annonce fut faite qu’un vaisseau avait été construit pour effectuer une poussée vers la planète potentiellement habitable la plus proche, le public fut stupéfait. Les mondes extraterrestres et le premier contact avec eux n’étaient plus du domaine de la science-fiction. Cela devenait une réalité fascinante.


Le vaisseau sera équipé de couchettes stasiques (connues sous le nom de «boots»), de matériel et de fournitures de terraformation, et d’une intelligence artificielle aux commandes. Capacité maximale : cinq mille.

Un appel fut lancé pour les volontaires.

Personne ne minimisa les risques, qui étaient nombreux. Sur une lente poussée avec ses derniers moteurs, l’Artemis prendrait plus de deux cents ans pour atteindre sa destination. Beaucoup de choses peuvent se passer pendant ce temps. Malgré tout, il y eu plus d’un million de volontaires. Des comités filtrèrent la liste, en essayant d’équilibrer la meilleure combinaison de compétences, métiers et disciplines.

Ce qui suit sont des extraits de Chariot to the Stars, le document d’accompagnement officiel du lancement, basé sur des carnets de vol compilés, des journaux personnels, des témoignages de l’Artémis et de son lancement.

COMPTEUR : Lancement = -0j 14h 38m 13s

À la veille du lancement de l’Artemis, le capitaine Lisa Danvers vérifiait les circuits imprimés au-dessous de la station de communication sur le pont… pour la troisième fois.

Arthur Kenlo, de l’ingénierie, était assis sur le bras du fauteuil du capitaine. Il avait renoncé à essayer de comprendre ce qu’elle cherchait.

Lisa avait toujours eu un problème avec les gros vaisseaux. Bien sûr, elle avait piloté des transports auparavant, mais là, c’était différent. Il y avait mille choses qui pourraient tourner mal et qui pourraient, à leur tour, affecter un million de fonctions. C’était exaspérant et elle se fourvoyait même probablement en poursuivant dans cette voie.

«Êtes-vous sûre que je ne peux pas vous aider, capitaine ?» dit une voix désincarnée, murmurant des dizaines de haut-parleurs dissimulés dans le pont. C’était l’IA, serviable comme toujours.

«Non, ça va.» dit-elle. Kenlo murmura une remarque dans un langage vraiment familier. Lisa ne pouvait pas voir quelque chose d’anormal, qui n’était pas en place, ou de suspect dans la myriade de circuits imprimés. Elle détestait l’anxiété pré-vol. Peu importe ce qu’elle faisait, ça lui avait toujours fait mal. Alors, elle prit une décision exécutive, elle s’interrompit et replaça le panneau. Kenlo se redressa.

«Vous allez bien ?»

«Ouais, je pense. Hé Janus ?»

«Oui, capitaine ?» répondit la voix désincarnée.

«Générez une autre série de mesures d’urgence pour les couchettes stasiques.»

«Avez-vous des paramètres spécifiques?»

«Non, utilisez votre imagination.»

«C’est un concept dont je n’ai qu’une connaissance externe.»

«À l’extérieur de la boîte. Quelque chose auquel nous n’avons pas pensé. »

«Je vais essayer, capitaine.»

Cette nuit-là, Janus, l’IA, essaya d’imaginer.

COMPTEUR : Lancement = -0j 0h 4m 21s

Le lendemain matin, le monde attendait. La population des volontaires attendait sur une plate-forme orbitale. Les ingénieurs avaient estimé que cette méthode serait plus simple, s’épargnant la peine d’avoir à construire des sièges de lancement pour cinq mille personnes, s’ils n’avaient pas à le faire. Ils avaient donc été transportés là-haut, par groupes, au cours des dernières semaines.

Aujourd’hui, c’était le lancement d’Artémis même. Danvers et son équipage principal le lancerait et ensuite, s’amarrerait avec la plate-forme pour embarquer les civils et des fournitures de dernière minute. Les Nouvelles Organisations du monde entier étaient réunies, prêtes à saisir l’instant dans tous les formats imaginables et le mettre sur quoi que ce soit avec un écran.

Lisa était déjà sanglée, la nervosité et l’angoisse des derniers jours disparaissant à chaque instant qui passait. Elle regardait fixement l’écran de projection principal, affichant la vue avant du vaisseau. Actuellement, c’était juste un tube de lancement scellé. Elle pensa à ce qui se trouvait au-delà, le ciel. Le ciel qu’elle aimait. Il attendait son retour.

Danvers se plongea dans ses vérifications d’avant vol. Elle était minutieuse et professionnelle, mais ne pouvait pas les passer assez vite. Les départements équipage étaient vérifiés ; feu vert sur toute la ligne. Une dernière vérification avec le contrôle de vol. Ils étaient prêts.

C’était l’heure.

À l’extérieur du vaisseau, les alarmes commencèrent à sonner. Les portes métalliques massives du tube de vol se déverrouillèrent avec un bruit lourd et sourd.

«Capitaine Danvers, dois-je prendre le contrôle du lancement ?» dit Janus.

«Non, je l’ai pris.»

«Êtes-vous sûre, capitaine ?»

«J’en suis sûre.»

Les portes commencèrent à bouger.

«Mais capitaine, j’ai un quotient d’erreur à 0.002»

«Montrez-moi juste ce ciel. Je vais nous emmener là-bas. »

COMPTEUR : Lancement = +9j 5h 12m 57s

Janus avait pris le contrôle et fit des rondes pendant une semaine après que l’équipage et les civils furent entrés en stase, afin de vérifier d’éventuelles erreurs ou anomalies. Une répétition efficace de la façon dont le vaisseau fonctionnerait une fois sa poussée commencée. S’il y avait des problèmes, le contrôle de vol pourrait l’interrompre et même piloter le retour de l’Artemis en cas de besoin.

Le contrôle de vol termina son évaluation finale des vérifications. Tout allait bien. Justin Cobb, le directeur de la mission, regarda par-dessus les baies des techniciens, scientifiques et analystes.

«Tout le monde est OK.»

Tout le monde acquiesça.

«C’est notre dernière chance. Si quelqu’un a l’ombre d’une hésitation ou d’inquiétude, je me fiche de ce que cela semble être ou comment les gens d’en haut vont le prendre. Vous feriez mieux de l’exprimer.»

Silence. Cobb attendit quelques instants puis hocha la tête pour établir le contact avec l’Artémis.

«Bon après-midi.»

«Comment vas-tu Janus ?»

«J’ai lancé des simulations. Les scénarios d’urgence. Les exemples incluent : fluctuation de puissance aléatoire, collision avec un corps étranger, contact avec de nouveaux gaz ou éléments non répertoriés, contact avec des organismes hostiles, etc.»

«Conclusion ?»

«Je pense que tout est satisfaisant.»

Cobb regarda le technicien le plus proche, un peu confus par le langage de l’IA. «Tu… penses ?»

«J’imagine que tout ira bien, M. Cobb.»

Vingt-deux minutes plus tard, l’Artemis alluma ses propulseurs, commençant une poussée programmée à plein régime de soixante-dix minutes. Il passa la limite de notre système solaire, dans cette grande mer de l’espace et au-delà, dans ce silence noir qui nous entoure.

Et donc nous attendons, rêvant des choses qu’ils trouveront, dans l’espoir qu’un jour nous recevrons une réponse de ces hommes et femmes courageux montés à bord de l’Artemis, ce char vers les étoiles, et portant la marque des premiers ambassadeurs de cette Terre Unie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mark Mauri






Messages : 58

MessageSujet: Re: Informations sur le background de Star Citizen.   Dim 24 Jan 2016 - 3:28

An 2262 :
L’espace est maintenant parcouru par des vaisseaux de toutes sortes : commerciaux, fédéraux et privés. En août, un vaisseau transporteur, nommé Goodman, a un problème technique, un débris prit dans la turbine starboard, met son moteur HS et le fait dévier de sa trajectoire pendant plusieurs heures. Au moment de la réactivation des propulseurs, il disparaît dans des conditions inexpliquées, dans une zone qui est alors baptisée le Triangle de Neso (en référence au Triangle des Bermudes).


La circulation dans l’espace commençait à se densifier. Des vaisseaux de toutes sortes, fédéraux, commerciaux et privés exploraient les limites de notre système solaire.

Au cours du mois d’aout 2262, le Goodman, un transporteur de type 4 (avec un équipage de 8 personnes à bord), faisait le ravitaillement habituel d’une plateforme orbitale de Neptune. À 3 heures environ de sa destination finale, un morceau de débris prit dans la turbine starboard mit le moteur hors service, ce qui envoya le vaisseau hors de sa route.

Le Goodman dériva pendant plusieurs heures avant de réussir à rétablir un semblant de propulsion. Ce qui arriva juste après fut l’objet d’une enquête et fut examiné par les esprits les plus brillants de la Terre. Ce qui suit est la dernière transmission du Goodman, parlant avec un opérateur de la CommStation la plus proche.

«Début de l’enregistrement»

Pitt ———- Reçu, j’ajuste ma course 278
Opérateur – Vous êtes venus à bout de votre problème ?
Pitt ———- Je pense, ça nous a collé une sacré trouille mais maintenant je pense que nous sommes sortis d’affaire.
Roger ——- Hé t’as vu, on est repartis !
Opérateur – Vous êtes OK les mecs ? Je peux envoyer le remorqueur ?
Pitt ———- Non, les moteurs de secours sont de nouveaux opérationnels, et la Nav fonctionne… Hein ? Qu’est-ce que c’est qu’ce truc ?!
Roger ——- Hé Pitt, est-ce que tu vois ce….

«Signal perdu»

L’enquête menée à partir de leur dernière position connue n’a révélé la présence d’aucune épave, rien. Le Goodman s’est simplement volatilisé.

Durant les mois suivants, deux autres vaisseaux ont disparus dans la même région et de la même façon. D’autres recherches ont été lancées mais elles n’ont pas pu déterminer les causes des disparitions.

La zone fut finalement balisée et l’accès fut interdit.


An 2271 :
Nick Croshaw découvre le premier point de saut, après avoir plusieurs fois tenté de comprendre et d’interagir avec une anomalie cosmique. Le saut le mène à un autre endroit de la galaxie à une vitesse encore impossible à atteindre avec un propulseur actuel. Il découvre un nouveau système solaire baptisé en son honneur « le système Croshaw ».


Critique du JUMPER
US/Couleur/123min
Par Kevin Lazarus

Quand Nexus/Global annonça l’année dernière que le studio se lançait à nouveau dans la production d’un holofilm sur le célèbre pionnier de l’exploration Nick Croshaw, cela semblait absurde. Tout le monde, depuis plusieurs générations, connaissait l’histoire par cœur. De son obsession à découvrir les mystères de cette anomalie qui avalait des vaisseaux entiers jusqu’à finalement devenir le premier homme à découvrir et voyager à travers un point de saut. On connait tous la chanson. Vu sur des vidéos, entendu chanter, je suis sûr que quelqu’un l’a peint. Mais voilà le truc… Cet holofilm est vraiment génial.

Avec un scénario du nouveau venu Thomas Goss, la production a été capable d’attirer LES acteurs du moment comme Michael Forbe (Croshaw) et Lima Hannigan (Baxter), réalisé par Ariel Kalil (Requiem’s Run). Le visuel et le texte ont une sensation de «vérité» qui ne laisse pas de marbre. Ce ressenti ajoute une vitalité et une insistance à ce qui a toujours été un obstacle insurmontable pour les précédentes réalisations de cette épopée: les premiers jours. Cette période pour Croshaw fut marquée de nombreux essais et échecs, essayant de comprendre par quoi et comment interagir avec l’anomalie était vraiment sans issue, et particulièrement lorsque les problématiques d’astronomie se transformaient en question d’espace/temps. D’une certaine façon, les réalisateurs ont légèrement atténué le ressenti pour rendre ces problèmes accessibles, et vous entrainer émotionnellement sans que vous perdiez le fil intellectuel relevé du discours.

Quand le film en arrive au premier essai de franchissement du point de saut de Croshaw, on se retrouve dans une aventure plus classique mais le film nous a tellement bien transmis tout ce qui était en jeu jusque-là que vous vous attendez à quelque chose de plus réactif, ce qui nous amène au moment le plus important du film. Tout le monde connaît les dangers de la navigation entre deux points de saut, c’est comme piloter à travers un champ d’astéroïdes avec les boosters au max. C’est ce que l’on nous a dit. Maintenant on peut savoir ce que cela donne, la vitesse démesurée, une peur glaçante, mais aussi cette poussée d’adrénaline, la sensation de glisser le long du tunnel à la limite du vide et soudainement être de l’autre côté. C’est d’autant plus incroyable et délirant car cela se passe vraiment comme ça.

Le visuel lorsque Croshaw arrive de l’autre coté est impeccable. Transformant la vision que nous avons tous du système a l’heure actuelle probablement en ce à quoi il ressemblait vraiment lorsque Croshaw le vit pour la première fois avec toutes les merveilleuses sensations qu’il eut.

Le travail technique derrière le film est vraiment de haut niveau par rapport à ce qui se fait en ce moment. William Kurtz s’est hissé au sommet.

Cet holofilm est grand public, bien que les enfants n’aiment probablement pas les dialogues scientifiques. Disponible pour holoproj et émetteur cette semaine, les coûts standards ul/dl seront appliqués.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mark Mauri






Messages : 58

MessageSujet: Re: Informations sur le background de Star Citizen.   Dim 24 Jan 2016 - 3:34

An 2380 :
Le système Croshaw commence à être terraformé et ses ressources exploitées. 3 nouveaux points de saut sont découverts, 2 dans le système Croshaw et un dans notre système, qui se nomme désormais système Sol. L’exploration spatiale devient alors une priorité et pour en faciliter l’accès, les grands dirigeants du monde se sont réunis et entendus pour unifier leurs efforts en devenant un seul et même gouvernement, pour la Terre et les planètes déjà colonisées et celles à venir. Le nom de cette union : Les Nations Unies de la Terre ou NUT. Cette nouvelle structure gouvernementale met plusieurs années à se mettre en place officiellement.


L’humanité poursuit sereinement son évolution. Les planètes du système Croshaw sont terraformées pour construire des habitations et exploiter leurs ressources. Trois nouveaux points de saut ont été découverts (deux dans Croshaw et un chez nous) et donc la possibilité de s’étendre dans d’autres systèmes est à présent une réalité.
_____________________________________________________________________________________________
Les présidents du monde entier se sont rencontrés pour discuter de la prochaine étape de la Coopération Mondiale dans l’espace et sur Terre.
_____________________________________________________________________________________________
Personne n’aurait imaginé que l’humanité était à un tournant de son histoire…
_____________________________________________________________________________________________

Rapport LRO NewsDiv


Le 23 Avril 2380. 18h05 CSET
Angela Brevot: C’est la deuxième semaine du Sommet Mondial et nous avons eu vent de rumeurs à propos d’une annonce importante. Personne n’a été capable d’arracher la moindre info au sujet de cette annonce. Notre analyste évoque une probable manipulation publicitaire pour garder les médias concentrés sur le sommet dans «un vain espoir de le rendre cohérent.»
Même si, chaque jour à 18h CSET, les équipes de NewsOrg prennent place et attendent dans la salle d’audience. Aucun signe n’indique si oui ou non cette fameuse annonce sera faite. Et cela dure depuis 8 jours maintenant.

Le 23 Avril 2380. 18h28 CSET

Angela Brevot: Il y a à peine trente secondes, un attaché est entré dans la salle d’audience pour rassembler notre équipe. Il nous emmène dans un endroit éloigné du complexe. Peut-être que cette annonce n’est pas un show publicitaire après tout. Comme vous pouvez le voir, on nous conduit dans…

Nous avons été invités à l’assemblée générale. Tous les représentants des gouvernements de la planète sont toujours présents. Que se passe-t-il ?

Le 23 Avril 2380. 18h42 CSET

[LE PRÉSIDENT IVAN TSANG EST AU PODIUM, À SES CÔTÉS SE TROUVENT LES REPRÉSENTANTS DES SUPERPUISSANCES MONDIALES]


Ivan Tsang: Merci pour votre patience. Les équipes TV peuvent commencer à diffuser, nous allons commencer.

[PAUSE]

Bonsoir. Aujourd’hui est un jour important de l’histoire de l’Humanité. Nous sommes au début d’une nouvelle ère, où l’exploration et la colonisation spatiale ne sont plus une possibilité, mais une certitude. Les avancées faites dans les technologies de terraformation et d’astro-design nous donnent la possibilité de voyager de plus en plus loin dans l’espace. Nos scientifiques ont découvert une paire de points de saut dans le système Croshaw, qui une fois franchis nous permettrons d’accéder à encore plus de planètes et de systèmes à explorer.

Le but de ce sommet était de répondre à une question. Ce n’était pas de savoir où allaient partir ces expéditions mais où allons-nous à partir d’aujourd’hui ? Une expansion à ce niveau ne peut pas s’effectuer si des intérêts nationaux, politiques et commerciaux sont en jeu. Nos querelles personnelles semblent bien insignifiantes face à ce défi spatial qui s’ouvre à nous.

Avec cela en tête, les chefs d’état du monde entier se sont réunis à ce sommet aujourd’hui. Nous avons discuté et débattu pour en venir à la conclusion que si nous devons embrasser cette conquête spatiale, nous devons le faire en tant qu’une seule et même entité. C’est pourquoi nous vous annonçons notre intention de créer un seul et même gouvernement pour la planète Terre et celles à venir.

Les Nations Unies de la Terre.

Chacun des présidents devant vous reviendra après un référendum dans son pays respectif. Un travail fastidieux nous attend, il y aura beaucoup de nouveaux problèmes à gérer et à résoudre. La route à prendre, pour arriver à un gouvernement de cette ampleur, stable et fonctionnel, sera longue et périlleuse. Mais sachez ceci, nous y arriverons. Nous serons justes. Nous serons unis. Merci de votre attention et bonne nuit.
Au cours des années suivantes, de nombreux débats eurent lieu au sein même des pays et ceux-ci furent en désaccord avec leurs voisins. Et quelques uns admirent ce que tout le monde savait; qu’ils ne seraient pas capable de maintenir une colonisation de l’espace cohérente par eux même. Ce ne fut seulement que lorsque les superpuissances adhérèrent aux Nations Unies de la Terre que les pays restants suivirent.
_____________________________________________________________________________________________
L’humanité avait toujours ses différences mais lorsque l’on quittait la Terre pour l’espace, nous étions unis.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mark Mauri






Messages : 58

MessageSujet: Re: Informations sur le background de Star Citizen.   Dim 24 Jan 2016 - 12:54

An 2438 :
Un explorateur du nom de Vernon Tar établit le premier contact avec une espèce vivante extra-terrestre, dans le système Davien, possédant la technologie qui leur permet de voyager dans l’espace. Une délégation d’ambassadeurs humains et aliens travaillèrent pendant plusieurs mois afin de pouvoir communiquer, une fois fait, la Terre et les planètes colonisées apprenaient l’existence des Banu, qui commençaient tout juste à explorer l’univers. S’en suit un « Pacte de Commerce et de Paix » » entre les deux races connues parcourant l’univers.


Archives de l’United Times / Rubrique NewsOrg
Date de parution: 12 Juin 2438


Par Shelley Field

Nous nous sommes toujours posé cette question, depuis que nous sommes partis à la conquête de l’univers, nous nous sentions terriblement seuls. Après les découvertes de point de saut, des systèmes alien, ce sentiment de solitude dans la pénombre spatiale était affreux. Maintenant, tout va changer. Car nous savons.

À environ 3h13 SET, Vernon Tar, un explorateur de trente-six ans, scannait l’espace du système Davien à la recherche de points de saut. Dérivant dans la pénombre stellaire avec pour seule compagnie le ronflement de ses scanners longe portée. Soudainement, Tar eu quelque chose.

«Quand vous êtes dans le silence depuis si longtemps, n’importe quel bruit aussi bref soit-il vous colle le palpitant au plafond», rapportait Tar par DataCom,
«J’ai donc contrôlé mon écran et, ben, ce n’était pas un point de saut»

C’était un vaisseau. Pensant au départ que c’était simplement un autre vaisseau d’explorateur à l’abandon, Tar y prêta à peine attention.

«Je n’ai presque pas voulu le regarder. J’étais sûr que c’était un autre Sauteur, cherchant la même chose que moi.»
C’est seulement lorsque le vaisseau fut plus près qu’il réalisa ce qu’il regardait; le premier être d’une race alien.
«Une fois le choc de cette découverte passé, je savais que j’étais dans une situation délicate. Nous nous sommes seulement observés pendant un moment.»

Tar contacta UNE SOC et leur indiqua ses coordonnées. Une délégation fut rapidement assemblée et envoyée le plus vite possible sur les lieux. Une force militaire était présente au cas où les aliens s’avéreraient hostiles. La rencontre dura approximativement 40 minutes. Les forces UNE partirent en attente d’une réponse de la part de la race alien.

Des scientifiques s’évertuent actuellement à mettre au point des programmes pour faciliter la traduction et la communication mais avec une civilisation vieille de plusieurs millénaires, nous pouvons tous dire que nous avons géré ce premier contact avec la grâce et la dignité d’une race réellement avancée. Depuis, nous sommes certain qu’il y a une autre race présente quelque part, une autre civilisation avec laquelle grandir et communiquer.

_________________________________________________________________________________________
Rapport d’incident

Envoyé au Centre H-SOC
Auteur: Gen Neal Socolovich [#45790CD]
—– Personnel autorisé seulement —–

Re: Contact alien

À environ 3h cet après-midi, le premier contact avec une civilisation alien a été établi dans le système Davien. Voici un résumé des évènements:

Vernon Tar cherchait dans le système des éventuels points de saut quand son radar lui signala un contact. Pensant que ce n’était qu’un autre explorateur, il ouvrit le feu avant de réaliser que c’était en fait un vaisseau alien. Il fut effrayé et nous appela. Nous avons isolé la communication pour garder le contrôle de la situation puis nous avons envoyé quelqu’un sur place le plus vite possible avant d’engager immédiatement les protocoles de confinement et blocage des médias.

Au mieux de ce que nous pouvons dire, l’alien [que l’on nommera JERRY] semblait secoué et énervé de s’être fait tirer dessus par Tar. Nous n’avons pas voulu remuer le couteau dans la plaie donc nous avons essayé de calmer Jerry en utilisant des techniques pantomimes. Immédiatement prévenue, le TECH-Département commença à travailler sur un appareil de traduction. Jerry les laissa enregistrer quelques phrases de son langage. Nous avons également scanné discrètement son vaisseau de façon à ne pas attirer l’attention mais des données étaient présentes.

Nous avons envoyé quelques informations à la presse et utilisé notre personnel pour prendre le rôle de Tar lors de l’interview afin d’être sûr qu’il n’oublie pas son texte. Nous ne pensons pas que Tar sera un problème. Nous lui avons clairement expliqué que s’il ne faisait pas de vague, il serait le héros du premier contact plutôt que l’idiot qui a presque faillit déclencher la première guerre interstellaire. Tar nous assura qu’il avait compris.

Pendant ce temps, nous avons déployé de nombreux systèmes radar dans le système Davien pour garder un œil dessus et anticiper d’autres contacts dans les jours et semaines à venir. Je suis sûr qu’ils sont probablement aussi curieux que nous.

_________________________________________________________________________________________
Ils furent curieux. Deux semaines plus tard, une délégation alien apparut dans le système Davien et établit le contact avec Socolovich. Durant les mois qui suivirent, les deux races travaillèrent ensemble pour casser la barrière de la langue. Quand finalement nous avons pu communiquer, nous avons appris qu’ils étaient les Banu. Une race collective de planètes-états qui venait juste de commencer à explorer l’univers.
En octobre 2438, Socolovich et les autres délégués de la race humaine signèrent le premier Pacte de Commerce et de Paix avec les Banu.


An 2460 :
La Terre devient de plus en plus peuplée, et malgré les colonisations et terraformations, le public garde une certaine appréhension quant au fait de vivre sur d’autres planètes. RSI met alors en œuvre une grande campagne nommée « Changez d’air ». L’opinion commence à changer et des colons partent s’installer dans les différentes colonies.


La Terre est surpeuplée.
_____________________________________________________________________________________________
Bien que de nombreux territoires soient disponibles après les maintes colonisation et terraformations, une appréhension est toujours présente parmi le public pour s’installer sur ces nouveaux mondes. Ce ne fut que lorsque RSI entama sa campagne «l’air que vous respirez» que des colons prirent la route pour commencer une nouvelle vie sur ces colonies.
_____________________________________________________________________________________________
Tchat entre Mark Carl [Publicités Willet & Ngo] et François Kelsen [RSI, Corp]

Re; Campagne publicitaire


MC: Salut François, les autorités ont approuvé le contrat et l’équipe de designer a signé l’accord de non divulgation. On peut donc se mettre à bosser.

FK: Génial. Quand pouvons-nous commencer les réunions de préparation ?

MC: On est à ta disposition. À quel genre de campagne tu penses ?

FK: Ben, je n’en sais rien. Dis-moi.

MC: Spontanément, comme ça, je pense que l’on pourrait jouer les opportunistes. La Terre sera toujours égale à elle-même, mais nous avons flingué toutes ces ressources.

FK: En effet.

MC: Tu vas sur une nouvelle planète, l’air sera plus propre. Je ne sais pas. Je ne fais juste que supposer.

FK: Bien sûr, je pense que c’est intéressant. Tout est neuf. Je veux dire, à quand remonte la dernière fois où tu t’es assis dans un champ ?

MC: Un vrai ?

FK: Tu vois ce que je veux dire ?

MC: On tient quelque chose. Une chance de renouveau. Un nouveau départ. Plein d’opportunités. L’excitation de l’inconnu.

FK: Mais je ne veux pas que cela semble primitif. C’est civilisé et technologique.

MC: Oui. Mais c’est grand, il y a de la place.

FK: Ouais. Je veux que les gens comprennent qu’ils peuvent avoir une nouvelle vie. Que c’est ce que l’univers leur offre. Une chance de repartir à zéro. On veut leur donner l’opportunité de réaliser ce projet.


An 2516 :
Les NUT avaient déjà colonisé 12 systèmes, et la Terre semblait de plus en plus éloignée pour les colonies. Dans le dernier système exploré, une planète de type Super-Terre est découverte et ses similitudes avec la Terre lui vaut le nom de Terra, ainsi qu’au système entier. Terra devint au fil des années le centre névralgique des opérations d’explorations et de terraformations, des villes s’y développent et prospèrent, créant petit à petit une nouvelle culture.


En 2516, les Nations Unies de la Terre avaient déjà colonisé douze systèmes. Alors que les points de saut et les balises relais diminuaient grandement le temps de voyage vers les systèmes en bordure, la Terre commençait à sembler bien éloignée.
_____________________________________________________________________________________________
Wei-Yin Song, l’une des dirigeante du projet d’expansion des États de l’Est des NUT, fit une découverte dans l’un des nouveaux systèmes et rédigea un rapport avec des idées plutôt intéressantes.
_____________________________________________________________________________________________
Au: Haut Conseil des NUT
Cc: Général Kelso Trask, Sénatrice Patricia Oat
Re: Futurs systèmes

Mesdames et Messieurs,

Comme vous le savez, ma tâche actuelle est de découvrir et classifier de nouveaux systèmes dans le but d’une future terraformation et exploration. Le dernier système (342A) découvert par mon équipe est situé à un endroit qui ne peut être uniquement qualifié de convergent, un nexus. Nous avons déjà répertorié quatre points de saut en plus de notre point d’arrivée et un possible cinquième est en cours d’investigation.

J’ai joint une carte du système où vous trouverez les zones non scannées et les points de saut découverts et répertoriés. L’une des planètes (342A.03M) est une Super-Terre. Nos scans et rapports d’exploration ont confirmé la présence d’une atmosphère à base d’oxygène, une flore locale, de vastes océans et des climats tempérés. Une de nos équipes explorant des terres reculées dans l’hémisphère sud a découvert les restes d’une formation rocheuse qui avait été disposée de la sorte volontairement mais rien ne nous indique, à ce jour, la présence d’une forme de vie intelligente.

En résumé, je voudrais proposer l’implantation sur 342A.03M d’un poste avancé de terraformation et d’exploration pour les systèmes voisins. Les membres de l’équipe ont baptisé cette planète Terra pour honorer ses similitudes avec notre Terre.

Toutes nos données et découvertes sont présentes dans ce Collis-Comm. Je vous invite à les visionner par vous-même.

Sincèrement,

Wei-Yin Song, Géomètre en chef/Ingénieure Projet EEP des NUT

Le congrès des NUT approuva le projet de centraliser la base d’opération des États de l’Est sur Terra. Au fil des années, les villes se développèrent et une nouvelle culture apparut.
_____________________________________________________________________________________________




Dernière édition par Mark Mauri le Dim 24 Jan 2016 - 13:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mark Mauri






Messages : 58

MessageSujet: Re: Informations sur le background de Star Citizen.   Dim 24 Jan 2016 - 13:01

An 2523 :
L’humanité s’étend à travers la galaxie et les NUT ne sont plus aptes à coordonner tout ça. Une restructuration est alors décidée, les Nations Unies de la Terre deviennent l'Union des Planètes Terriennes ou UPT. Le Congrès devient alors constitué de représentants de chaque planète colonisée. 3 postes, surnommés les Trois Piliers, sont aussi créés pour aider le gouvernement de l'UPT : un Secrétaire Général pour la gestion des infrastructures, un Maréchal pour les forces militaires et un Avocat Principal pour représenter la loi. Cette restructuration cause de vifs débats.


SSN/CaTV Retranscription automatique pour NFCC et les archives de S&P

Présentateur: Vous êtes bien sur CaTV, bienvenue aux téléspectateurs qui nous ont rejoint. Nous accueillons Kyle Black, analyste politique, Sheldi Chen, écrivain auteur de plusieurs bestseller et enfin Ben Feller, futuriste, pour aborder avec vous ce soir le sujet le plus controversé du moment… Mais tout de suite, un nouveau round de SHOWDOWN !

Kyle: Nous voici de nouveau pour parler de la dernière annonce des Nations Unies de la Terre (NUT), ils vont à nouveau restructurer… comment ça s’appelle ? UPT ?

Ben: L’Union des Planètes Terriennes.

Sheldi: Quel nom ridicule.

Ben: Quoi donc ? Ça tombe sous le sens. À l’heure actuelle, une douzaine de planètes ont un nombre d’habitants très proche de celui de la Terre. Et dans un futur proche, ce nombre continuera à augmenter. Tous ces gens doivent être représentés. Et puis sérieusement, l’organisme des Nations Unies de la Terre ne convient plus.

Kyle:
De mon point de vue, et un dossier de quinze cents pages qui souligne les détails des réformes a été mis à la disposition du grand public donc nous l’étudions encore, mais il semble que l’organisation générale reste à peu près la même.

Ben: En effet, le Congrès sera dorénavant constitué par des représentants de chaque planète au lieu du système des Nations qui est maintenant dépassé. C’est un système bien meilleur.

Kyle: Que pensez-vous de ces nouveaux postes, un Secrétaire Général pour la gestion des infrastructures, un Maréchal pour les forces militaires et un Avocat Principal pour représenter la loi ?

Ben: Quand un gouvernement a à gérer autant de citoyens, il…

Sheldi: Ça ressemble à un gros coup monté des fascistes.

Ben: Vous êtes sérieux ?

Sheldi: À chaque fois que vous mettez le pouvoir de plusieurs dirigeants dans les mains de quelques individus, l’un d’entre eux en abusera. D’ailleurs, pour quelles raisons Robert Thorn a été promu Avocat Principal ? Cet homme est un idiot fini et devrait être viré du barreau par quelqu’un de non promu. Il n’est même pas citoyen.

Kyle: Hé ça suffit, il a été prouvé à maintes reprise qu’il…

Sheldi: NON, JE N’Y CROIS PAS. Son fichier a pu être falsifié. Avez-vous une idée de la facilité avec laquelle…

Kyle: Écoutez, s’il est aussi facile de pirater les bases de données fédérales, alors la citoyenneté de tout le monde est remise en compte. Quelle preuve ai-je que vous êtes réellement un citoyen ?

Sheldi:
Hé, j’ai servi dans les forces aériennes et j’ai fait deux fois le temps nécessaire pour gagner ma citoyenneté. Tu peux en dire autant, << Censuré >>.

Ben: Effectivement, vos parents ne sont aucunement impliqués…

Sheldi: Ferme ta << Censuré >> de gueule.

Ben: Va te << Censuré >>.

Présentateur: Restez avec nous pour un autre round de SHOWDOWN ! Après une très courte page de pub.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mark Mauri






Messages : 58

MessageSujet: Re: Informations sur le background de Star Citizen.   Dim 24 Jan 2016 - 13:08

An 2530 :
À la suite du début de la terraformation d’une planète sans autorisation, par la société Services Planétaires Gaia, l’humanité découvre la 3ème espèce extra-terrestre parcourant l’espace, les Xi'An. Cette rencontre créait un incident diplomatique grave, les aliens présents sur la planète se sentant agressés, ils prennent en otage l’équipe humaine de terra-formeur . Suite à de longues négociations, la guerre interplanétaire est évitée de justesse, mais les relations avec ce nouveau peuple, sa culture, ses technologies et ses connaissances, commencent alors très mal.


C’était comme la ruée vers l’or, des prospecteurs planétaires étaient désespérés pour faire valoir leurs trouvailles sur les «nouveaux mondes». La plupart suivaient les protocoles réglementaires mais d’autres s’abstenaient.
_________________________________________________________________________________________
Les Services Planétaires Gaia essayèrent de terraformer une planète sans autorisation. Il s’avéra plus tard que la planète était habitée. La race des Xi’An fut découverte tardivement lorsqu’ils se retrouvèrent nez à nez avec une équipe de terraformeurs qui déballait du matériel. Inutile de dire qu’ils furent perturbés. Les Xi’An capturèrent l’équipe et les laissèrent sous surveillance. Un seul fut libéré, le contremaître Charles Baxter, en signe de bonne volonté.
_________________________________________________________________________________________

Sur Terre, le Secrétaire Général Cho, le Maréchal Volder et l’Avocat Principal Machado épaulés d’un sous-comité de sénateurs se réunirent pour débriefer Baxter et définir le comportement à adopter face aux Xi’An.
_________________________________________________________________________________________

Secrétaire Général Cho:
Si tout le monde est prêt, nous vous écoutons M. Baxter. Dites-nous ce qui s’est déroulé ce jour-là.

Baxter: L’avocat de la compagnie m’a conseillé…

Avocat Principal Machado: M. Baxter, ceci n’est pas un interrogatoire. Nous essayons simplement de comprendre ce qui s’est réellement passé. Deux cents soixante-quinze de vos collègues sont toujours détenus pas les Xi’An. Tout ce que vous nous dites aujourd’hui nous aidera dans la résolution de cette crise.

[Baxter se tourne vers son avocat]

Baxter: Nous faisions des prospections, nous cherchions des espaces de terrain plat pour installer notre matériel. Trois cargos devaient arriver donc nous nous attendions à entendre des bruits de turbines. J’étais perché sur une crête quand le premier apparut. J’ai immédiatement su qu’il n’était pas des nôtres, je veux dire pas humain. Il ne ressemblait à aucun des vaisseaux Banu que j’ai pu voir, vous savez comment ils sont…

Secrétaire Général Cho: S’il vous plait, ne vous écartez pas du sujet.

Baxter: Et bien, l’instant d’après nous étions cernés. Des vaisseaux sont arrivés de toutes les directions.

Maréchal Volder: N’avez-vous pas scanné la planète avant de vous poser ?

Baxter: Pas vraiment. Enfin, je ne crois pas.

Maréchal Volder: Vous ne pensez pas que cela aurait été la meilleure des choses à faire avant de terraformer une planète ?

Baxter: Vous n’avez aucune idée des conditions dans lesquelles nous devons travailler pour arriver à quelque chose dans ce milieu. Si vous attendez trop, une autre compagnie va vous griller la politesse en un clin d’œil par je ne sais quel subterfuge.

Maréchal Volder: Bien que nous apprécions votre point de vue sociologique, M. Baxter, nous avons besoin de faits pour sauver les otages, vos divagations ne nous sont d’aucune utilité.

Secrétaire Général Cho: Maréchal, nous n’avons pas conclu qu’une action militaire soit nécessaire.

Maréchal Volder: Je comprends mais nous avons besoin d’établir un plan dans l’éventualité où la solution diplomatique ne mènerait nulle part.

Secrétaire Général Cho: Bien sûr. S’il vous plait, M. Baxter, continuez.

_________________________________________________________________________________________
Les forces militaires de l’UPT établirent un périmètre de sécurité à l’entrée du point de saut. Il fallut quinze jours pour établir un moyen de communication avec les Xi’An. Une période de négociations intense débuta. Les Xi’An étaient méticuleux dans leurs demandes.
_________________________________________________________________________________________

Le temps que tous les otages soient libérés, plus de cinquante-sept jours s’écoulèrent. Quand bien même l’UPT avait évité la guerre, les relations avec les Xi’An étaient tendues.


An 2541 :
Alors que les relations avec les Xi'An, à l’Est de la galaxie, étaient toujours tendues, à l’Ouest l’expansion se déroulait sans encombre, jusqu’à la découverte des Tevarin, un peuple tout juste au début de leur ère spatial, avec un retard considérable sur l’humanité. Leur culture tourne autour de principes guerriers très ancrés. Une tentative de contact de la part de l'UPT s’engage, mais les Tevarin ne semblent pas intéressés par des relations diplomatiques, et convoitent plutôt nos territoires spatiaux. C’est alors que la première guerre inter-espèce débute, baptisée la Grande Guerre de l’Ouest et sa bataille la plus connue devint celle d'Idris IV.

L’UPT maintenait des rapports légèrement tendus avec les Xi’An proches de Terra dans le secteur Est, et nous étions toujours tranquillement installé dans le secteur Ouest. C’était sur le point de changer.
_________________________________________________________________________________________
Les Tevarin avaient, technologiquement parlant, environ 100 années de retard sur les Humains. Ils étaient au début de leur ère spatiale. Les Tevarin adhèrent à des principes guerriers immuables, honorant les vertus de l’honneur et de la fidélité. Ce n’était pas un peuple assoiffé de sang, mais ils honoraient l’art de la guerre.
_________________________________________________________________________________________
Désignation UPT: Elysium

Date de découverte: 15 novembre 2541

Propriétaire des Coordonées-Nav d’accès: Kellar Lench [Pilote/N.C.]

État du Système: Une race alien prénommée les Tevarin est présente sur Elysium IV. Bien qu’ intelligente et à un stade avancé de son évolution, ils n’ont pas encore atteint notre niveau technologique. Nous recommandons l’établissement d’un contact pour leur proposer de rejoindre l’UPT. C’est une excellente opportunité pour faire évoluer cette espère à l’ère moderne.

L’UPT entra en relation avec les Tevarin. Ils ne furent pas intéressés par l’établissement de relations diplomatiques ni même par l’accès à nos technologies. Ils étaient «seulement» intéressés par nos systèmes stellaires. C’est ainsi que la première guerre inter-espèces commença, à l’image de beaucoup de guerres passées, sur un différent territorial.
_________________________________________________________________________________________
Alors que la guerre avec les Tevarin prenait de l’ampleur, les autorités militaires craignaient que le conflit dans le secteur Ouest puisse déclencher une attaque opportuniste des Xi’An dans le secteur Est. Une campagne de recrutement intensive fut donc instaurée. Heureusement, un officier jeune et ambitieux, Ivar Messer, attira l’attention du public en se distinguant dans la bataille d’Idris IV. L’UPT tira profit de cet exploit et fit d’Ivar Messer l’icône de la Grande Guerre de l’Ouest.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mark Mauri






Messages : 58

MessageSujet: Re: Informations sur le background de Star Citizen.   Dim 24 Jan 2016 - 13:19

An 2546 :
La fin de la Grande Guerre de l’Ouest n’avait pas ramené la paix. Des attentats surviennent dans différents systèmes qui finissent par sombrer dans le chaos par manque de forces armées présentes. A la suite de la bataille d'Idris IV où il était devenu célèbre, et jouant sur la peur d’une guerre ouverte avec les Xi'An, Messer propose la création d'une fonction unique avec le titre de Premier Citoyen. Lors de sa première (et dernière) élection en tant que Premier Citoyen, il ne met pas longtemps avant de restructurer le gouvernement comme le nouvel Empire Unifié de la Terre (EUT) plus couramment appelé United Empire of Earth ou UEE et Messer se nomme Imperator, ce qui mène à une nouvelle ère sans précédent d'expansion et de colonisation. Les 3 piliers qu’étaient le Secrétaire Général, le Maréchal, l'Avocat Principal ainsi que le Sénat devinrent des conseillers auprès du Premier Citoyen.


Alyssa Jamali était en retard. Elle s’était endormie hier soir devant ses exercices de chimie et elle se retrouvait maintenant à dicter son devoir de Poly-Science pendant son trajet jusqu’à l’auditoire. Le Maréchal Messer avait fait un discours durant la cérémonie pour les victimes de l’attentat sur Cestulus et M. Kent voulait un résumé d’une page du discours.
_________________________________________________________________________________________
Début d’enregistrement:

Alyssa Jamali

Poly-Science/Kent/45Bcf

Devoir: discours de Messer

Les systèmes tombent les uns après les autres. Depuis que la grande Guerre de l’Ouest est finie, une nouvelle menace est apparue, que l’on ne peut pas combattre sur un champ de bataille ou entre deux cuirassés. Cette guerre se déroule dans le secret par du chantage et des sabotages.

C’était le message huit mois plus tôt. Les six attaques terroristes de l’année dernière ont ôté l’idée à tout le monde qu’une conclusion de la guerre avec les Tevarin amènerait la paix. Le peuple voulait des réponses mais surtout que la justice reprenne le contrôle. Il n’y eu ni l’un ni l’autre.

Les forces de l’ordre ne mirent jamais la main sur les auteurs. Ils savaient seulement que les bombes avaient été fabriquées à partir de matériel d’origine Xi’An. Pendant ce temps, les instances juridiques débattaient sur la marche à suivre, pour au final ne rien faire.

Alors les systèmes s’écroulèrent un par un. La justice avait échoué. L’humanité avait besoin d’un leader. La solution ? Créer une nouvelle position, Premier Citoyen, pour être la voix unique, celle qui aurait le vote décisif au sein d’un gouvernement débordé.

Des citoyens de tous les systèmes commencèrent leur campagne pour ce nouveau poste. Chaque semaine, un nouveau candidat avec les mêmes promesses que le précédent faisait son apparition. Cela dura des mois. L’élection se rapprochait à grands pas quand le Maréchal Messer annonça sa candidature. Il fit un discours hier soir à la cérémonie de commémoration pour les victimes du quatrième attentat terroriste.

Mesdames, Messieurs, Citoyens. Je me présente devant vous aujourd’hui en tant que croyant. Je crois à la grandeur de notre ardente histoire. Je suis convaincu qu’il y a encore énormément de choses merveilleuses à découvrir. Je crois en l’Humanité.

Mais nous avons des ennemis qui veulent notre anéantissement, qui refusent notre évolution, qui veulent nous jeter hors des étoiles. Ces attaques vicieuses dans nos systèmes ne sont que le commencement. En tant que soldat qui a pu être témoin des horreurs de la guerre, je ne dis pas cela à la légère. Nous devons nous protéger, protéger nos familles, protéger nos possessions et notre patrimoine.

Je ne veux pas d’une autre guerre. Trop de fils et filles, maris et femmes ont déjà donné leur vie sur des planètes stériles. Mais je vous dirais ceci: j’entourerais chaque système et chaque point de saut avec des boucliers et un réseau de fils barbelés de plusieurs milliers de kilomètres d’épaisseur si cela pouvait signifier que nous perdrions plus personne.

J’ai toujours été un défenseur de l’Humanité. Donnez-moi cette chance de vous protéger, de maintenir à l’écart les menaces et la violence des espèces qui ne sont pas aussi évoluées que nous, pour que nous puissions prendre notre place légitime dans la galaxie.

Croyez en moi, comme je crois en vous. Croyez en l’Humanité !


La foule adora. En écoutant maintenant ce discours. Le Maréchal Messer parla avec une conviction sans faille.

Pour résumer, je pense qu’il a raison. Il y a un problème récurrent dans la division du pouvoir en trois parties. Bien qu’il soit préférable de tenir ce discours en temps de paix, nous vivons une période de crise. Certaines décisions doivent être prises rapidement et efficacement. Je sais que cela à l’air d’être le premier pas vers un régime totalitaire, mais l’ancien système restera en place. Le Secrétaire Général, le Maréchal, l’Avocat Principal ainsi que le Sénat resteront toujours en place avec la méthode suggérée, mais ils agiront en tant que conseillers auprès du Premier Citoyen qui prendra alors la décision finale.

Comme le spécifia le Haut-Général Messer après avoir introduit la motion du Premier Citoyen : «Chaque navire a besoin d’un capitaine».

Appliquer les modifications et envoyer


An 2603 – 2610 :
En 2603 une nouvelle guerre avec les Tevarin débute soudainement. Avec une nouvelle flotte reconstituée, sortant de nulle part, le nouveau Chef de guerre Tevarin : Corath'Thal engage les hostilités dans le système Elysium. Son but ultime, reprendre leurs terres natales : Elysium IV. En 2610 la défaite de l’armée Tevarin dans la bataille Centauri contre l’ Escadron 42, met fin à la Seconde Guerre interstellaire.


Galerie nationale de Bentley
Visite libre – Info tableaux
Œuvre : « Larmes de Feu »
Artiste : Aaron Fring
Date de réalisation : 2610


Devant vous se trouve l’une des représentations les plus marquantes de la Seconde Guerre Tevarin (2603 – 2610). Cette œuvre a été transférée aux archives de la Chambre Historique des Antiquités de l’UPT en 2633.

L’artiste, Aaron Fring, est né sur Ferron en 2578. Son père, Max Fring était professeur tandis que sa mère, Mary Fring, était pilote. Durant son enfance, il fut atteint par la maladie de Kilos et fut contraint de rester alité pendant plus d’une année. Pendant cette période, il passa son temps à dessiner. Quelques années plus tard, Fring s’engagea dans la Force Expéditionnaire en tant que médecin. Il voyagea à travers de nombreux systèmes avant de finalement décider de s’installer sur Elysium IV.

Responsable d’une petite med-station la journée, Fring se remit à la peinture la nuit. Il était souvent possible de le voir vagabonder dans la nature, parfois plusieurs heures durant, à peindre tout ce qu’il voyait. Malgré des débuts prometteurs en tant que peintre paysagiste, il ne fit jamais forte impression au reste de la communauté artistique. Même s’il aspirait à plus de reconnaissance, Fring se contenta de ses réalisations et de sa passion.

En 2603, un nouveau seigneur de guerre Tevarin, Corath’Thal, réapparut des confins du cosmos avec une flotte de guerre Tevarin reconstituée et lança sa première attaque sur les systèmes de l’UPT. L’unique mission des Tevarin était de reprendre possession d’Elysium IV, leur ancien monde natal. Les colonies d’Elysium IV se hâtèrent de prendre les armes et de défendre leurs foyers. Fring essaya de se réengager mais la même maladie qui l’avait fait souffrir dans son enfance refit surface et l’empêcha d’accomplir son devoir.

Le 2 août 2610 TTS, Corath’Thal subit une terrible défaite face à l’Escadron 42 lors de la tristement célèbre Bataille de Centauri. Sa flotte vouée à la destruction ou à la capitulation, Corath’Thal rassembla ses derniers pilotes loyaux pour lancer une attaque désespérée afin de rejoindre Elysium IV. Bien qu’ayant subi près de 70% de pertes supplémentaires, sa flotte parvint finalement à atteindre l’atmosphère de leur ancien monde natal.

Corath’Thal et ses pilotes désactivèrent leurs boucliers thermiques et se lancèrent vers la surface de la planète.

Aaron Fring était en train de se promener cette nuit-là, sa maladie s’étant quelque peu calmée. Il eu le sentiment de devoir sortir à l’extérieur afin de s’éclaircir les idées. Il errait dans la nature comme il l’avait fait de nombreuses fois auparavant. Au sommet d’une colline, il vit quelque chose de spectaculaire : la flotte Tevarin se consumant dans l’atmosphère alors qu’elle se précipitait vers le sol.

Extrait de l’Art Contemporain (2613) :

«Comme c’est la plupart du temps le cas dans l’art, je n’ai pas essayé de représenter le moment tel qu’il était. C’est ce que j’avais toujours fait par le passé mais cette fois, c’était quelque chose de bien plus que le simple aspect visuel. Il y avait tellement de complexité dans le geste des Tevarin, pour ce que cela signifiait pour nous en tant qu’espèce et pour ce que cela signifiait pour moi. Je voulais juste essayer de saisir et d’immortaliser l’émotion de cet instant éphémère. Si belle et à la fois si triste.»

– Aaron Fring


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mark Mauri






Messages : 58

MessageSujet: Re: Informations sur le background de Star Citizen.   Dim 24 Jan 2016 - 13:31

An 2638 :
Le Gouverneur de Terra, Assan Kieren, appelle à un vote pour séparer la souveraineté de Terra et des systèmes adjacents de l'UEE, trouvant que l’Empire est beaucoup trop militarisé et méfiant envers les Banu et les Xi'An. La réputation d’Assan devient la cible de la propagande de l’UEE, sur demande de l'Imperator Messer XI, et le Gouverneur Kieren est discrédité auprès de l’opinion public et disparait peu de temps après sa proposition. Des rumeurs d’assassinat se font entendre, mais aucune preuve ne voit le jour.


Gazette de Terra – Édition du 12.03.38

Proposition d’un projet de loi pour la souveraineté par le Gouverneur de Terra

Par Viola Filler

Au cours d’un rassemblement politique en vue de la réélection du maire de New Benzi, Nadir Padwani, le Gouverneur Terran a fait une nouvelle proposition stupéfiante. L’obscurité commençait à tomber et la collecte de fonds battait son plein quand Assan Kieren s’est avancé et a prit place sur le podium. Personne ne se doutait qu’il était sur le point de faire une déclaration qui aurait l’effet d’une bombe.

À approximativement 17:15 heure locale, Assan Kieren révéla ses intentions d’organiser un referendum destiné au peuple de Terra et aux systèmes voisins concernant la séparation avec l’Imperator et l’UEE.

« L’imperator vit dans une ère où les civilisations extraterrestres doivent être craintes. Nous qui vivons ici, là où les Banu et les Xi’An sont nos voisins, où nous les rencontrons tous les jours, nous savons qu’ils ne sont pas des ennemis. Ils sont un peuple, tout comme nous. Leur culture est peut-être différente, leurs motivations sont peut-être différentes, mais ils essayent simplement de vivre, vivre en sécurité. L’Imperator se contente de les garder à distance à travers le viseur d’une arme mais je ne crois pas que nous pouvons continuer sur cette voie. Comme Carson l’a dit un jour, « Si vous vivez dans l’anticipation d’une guerre, vous finirez tôt ou tard par en avoir une. » En résumé, je pense que la Terre est de plus en plus déconnectée des réalités actuelles ce qui a pour conséquence une instabilité politique et sociale dans tous les systèmes. Ceci n’est pas un appel à prendre les armes ou une invitation au conflit. Tout ce que je demande est d’instaurer un dialogue. »

Inutile de le préciser, peu de personnes ont parlé de la réélection du maire après ça…

United/Tribune NewsOrg – Édition du 34.05.38

Échec du projet de loi séditieux de Terra


Par Raymond Castor

La motion pour la séparation proposée par le tristement célèbre Gouverneur Terran, Assan Kieren, n’a pas été acceptée suite au referendum public qui a eu lieu aujourd’hui. Comme il fallait s’y attendre, les citoyens loyaux de Terra et des systèmes voisins ont réalisé que le plan de Kieren pour la souveraineté était une idée mal conçue et irréaliste qui les aurait mené eux et leurs enfants à un futur instable et ils se sont fait entendre. C’est en masse qu’ils se sont rendus aux urnes afin de dire « Non, nous ne sommes pas d’accord. Nous ne pensons pas que l’UEE nous fait du tort. »

Il faut espérer que Kieren a saisi le message.

Gazette de Terra – Édition du 24.09.38

Le Gouverneur au cœur d’un scandale

Par Viola Filler

Peu importe la direction vers laquelle Assan Kieren semble se tourner, il est victime d’une autre accusation. Depuis sa proposition pour la motion de souveraineté il y a six mois, le Gouverneur a dû faire face à de nombreuses accusations allant de l’infidélité à l’addiction aux drogues ou encore à la corruption. Le Gouverneur a fait une déclaration plus tôt dans la journée à toutes les agences de presse.

« Ces allégations sont sans aucun fondement et n’ont pour but que d’attirer l’attention ailleurs que sur le véritable problème. L’Imperator et sa horde de partisans ont mis à mal les procédures gouvernementales en ignorant la volonté évidente du peuple de s’affranchir d’un gouvernement corrompu et sans scrupules. »


Kieren a expliqué qu’il détenait la preuve de la falsification des votes et de la fraude avérée des employés à la solde de l’UEE. Cette preuve a été présentée aux tribunaux et sera l’un des éléments de son affaire judiciaire en cours contre l’Imperator Messer VIII.

Gazette de Terra – Édition du 04.11.38


Réseau terroriste Xi’An/Humain dévoilé

Par Raymond Castor

L’ennemi est parmi nous ! Tôt ce matin, des agents de la Défense ont annoncé la résolution d’une opération inter-agence de grande envergure dans le milieu trouble des traitres et des saboteurs. Des dizaines d’arrestations ont déjà eu lieu et d’autres sont encore à venir. Des sources anonymes à l’intérieur du gouvernement ont affirmé que les terroristes Xi’An avaient réussi à infiltrer plusieurs positions au sein du gouvernement et de certaines corporations. Bien que nous attendions toujours une déclaration officielle, plusieurs sources nous ont confirmé que l’ancien Gouverneur de Terra, Assan Kieren, pourrait être impliqué.

Le même Gouverneur, si vous vous rappelez, qui a disparu après s’être fait expulser par des citoyens loyaux suite à ses tentatives paranoïaques et désespérées de semer le désordre et l’anarchie dans les systèmes.


An 2681 :
Alors que les plaies des guerres avec les Tevarin peinent à se refermer, un nouveau peuple se fait connaitre des races parcourant l’espace, dans le système Orion. Cette dernière semble particulièrement belliqueuse et pille les colonies de l'UEEinstallées dans les anciens systèmes Tevarin. Peu d’informations sur ces aliens. On les appelle Vanduul, ils semblent vivre en clan et de manière errante, sans attache à un monde d’origine.


À l’ouest, dans le système Orion, les communications avec une petite colonie sur le troisième monde du système sont coupées. Plusieurs semaines s’écoulent avant que quelqu’un ne pense à vérifier d’où vient le problème. Après avoir tenté d’établir le contact, ils finissent par découvrir la colonie en cendres. La Défense envoie alors immédiatement un agent pour enquêter.

RAPPORT DE L’INCIDENT

Localisation : Ville de Dell / Colonie responsable de la purification de l’eau / Planète Armitage / Système Orion

Agent spécial en charge : Rhedon Lamr


Les observations initiales du ciel indiquent des passages à basse altitude répétés de plusieurs vaisseaux armés, vraisemblablement de petite taille. Aucun signe évident d’utilisation d’armes de gros calibre ou de bombes. De grandes marques de brûlure à la périphérie est et ouest de la colonie indiquent que ce sont les endroits où les assaillants ont atterri. Échantillons de terre brûlée envoyés aux labos pour analyse. L’angle des mitraillages au sol est compatible avec la théorie selon laquelle les attaques provenaient de plusieurs directions. La tour de communication a été endommagée mais n’a pas l’air d’avoir été spécifiquement visée. Étrange. Si c’était des pillards, leur première cible n’aurait-elle pas été les comms ?

Les balayages au sol ont révélé la présence d’étranges douilles éparpillées à travers toute la colonie. Leur fabrication ne semble pas être d’origine humaine. Elles feront l’objet d’une analyse. À faire suivre aux agents de la Défense possédant des contacts au sein du Protectorat Banu.

Les assaillants ont été minutieux et ont nettoyé les maisons les unes après les autres. Ils ont tué tout le monde, animaux y compris. Les six cent trente-huit habitants de la colonie ont été identifiés, à une seule exception : John Phillips. Âgé de 38 années terriennes standards. Un fermier. Rien n’indique la raison pour laquelle il a été visé s’il s’avère que c’est le cas. Les analystes se penchent sur son profil. Un dossier complet sera fourni dès qu’il sera compilé.

Les pillages/vols semblent être la motivation principale mais il y a une incohérence parmi les objets manquants. Des objets de valeur ont parfois été laissés sur place alors que des objets inutiles ou banals ont été emportés.

L’agent Vasquez a découvert une petite caméra CommLink qui était opérationnelle au cours de l’attaque. Après vérification, les séquences filmées se sont pour la plupart révélées sans intérêt. Un bref aperçu de l’un des assaillants a pu être obtenu après agrandissement et nettoyage de l’image de l’une des séquences.

FICHIER JOINT :

On les appelle les Vanduul.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mark Mauri






Messages : 58

MessageSujet: Re: Informations sur le background de Star Citizen.   Dim 24 Jan 2016 - 13:43

An 2715 – 2788 :
Le régime militaire est à son apogée. Les raids Vanduul s’intensifient mais peu de confrontations directes ont lieu car souvent les pillards s’enfuient lorsque la flotte d’interception de l'UEE arrive sur place. La population humaine commence à percevoir les failles du système et le trouve de plus en plus oppressant. Des groupes activistes lancent des attaques contre le gouvernement en place. Les forces militaires sont trop occupées à combattre les Xi'An dans l’ombre, à poursuivre les Vanduul et à maintenir la sécurité dans les systèmes humains. Le pouvoir de l'Imperator s'affaiblit.


Archive de l’United/Tribune NewsOrg
Publié le 14 janvier 2758 JST

Attaque Vanduul !

Par Edward Coss

Les citoyens de Boro pensaient être prêts. Ils étaient équipés de défenses orbitales, de scanners longue-portée et de systèmes de verrouillage automatique. Ainsi préparés, ils pensaient être en sécurité. Mais quand une force de frappe Vanduul passe à l’attaque, vous devez être plus que préparé.

À 17:23 heure locale, l’attaque commença. Heureusement, un signal de détresse a été envoyé presque immédiatement. La milice locale du système entier s’est dépêchée d’intervenir pour mettre en déroute les pillards mais ce n’est que lorsque la flotte de l’UEE est arrivée que les Vanduul ont fui lâchement et sont retournés dans les profondeurs de l’espace.

L’attaque Vanduul a duré vingt-sept minutes. Au cours de cette période, quatorze personnes ont perdu la vie et les pertes matérielles dues aux dégâts et aux pillages s’élèvent à plusieurs millions de crédits.


An 2789 :
La Guerre Froide entre les Humains et les Xi'An est de plus en plus difficile à vivre pour les systèmes de l’Est, tel que Terra, qui sont en bordure de l’espace Xi’An. Accusant l'UEE d’être trop impérialiste le Sénateur Terrence Akari de Terra négocie de manière indépendante une paix avec le jeune Empereur Xi’An : Kray. Cet acte montre aux autres peuples de la galaxie un manque flagrant d’autorité au sein de l’UEE.


33e Flotte UEE, Aile-C, SS LightHammer
Rapport XO – 29.05.2789


06:12 : Réunion des officiers. Ai vérifié les mises à jour du COMSEC des six dernières heures. Rien d’inhabituel. Mention dans le rapport de la mise à feu d’une arme sur un vaisseau de classe Reaper dans le système Kiel. Une pièce d’artillerie a eu des ratés à cause d’une erreur informatique. Pas d’impact. Localement, la flotte qui nous fait face est restée en position.

07:24 : Ai pris mon service. Le commandant a toujours des problèmes avec le bug. Ai lancé un diagnostic du système et validé les paquets logiciels des armes. Rien à signaler. Ai regardé la flotte adverse faire des exercices de vol. Ça ressemblait à des simulations de déploiement rapide en haute atmo.

11:15 : Nills (Comms) avait l’air mal en point. Tout était calme alors je l’ai envoyé à l’infirmerie. Son second était plus que capable de le remplacer.

12:32 : Enfin eu un peu d’action. L’ennui semble affecter tout l’équipage. Certains esprits se sont même échauffés aujourd’hui au mess. Transmettrai au commandant et essayerai de trouver un moyen de réduire le niveau de stress.

15:34 : Je ne sais pas par où commencer. Je travaillais sur mon évaluation de la simu de combat du transporteur Xi’An quand Shaw (Comms) m’a prévenu et m’a dit de jeter un œil aux news sur le Spectrum. J’ai allumé les moniteurs du pont. Apparemment, le sénateur Akari de Terra avait signé de sa propre initiative un traité avec les Xi’An. Il est supposé prendre effet à 19:00 (TSL).

Les Comms inter-systèmes étaient complètement saturées. Tout le monde pensait que c’était une blague. Peut-être qu’un activiste avait réussi à cracker le NewsOrgs ? Ce ne serait pas la première fois. On ne pouvait pas honorer ce traité, pas vrai ? Devait-on arrêter Akari pour trahison ? Les nouvelles n’atteindraient pas la Terre avant plusieurs jours et personne ne savait quoi faire. J’étais sidéré, comme tout le monde, alors j’ai alerté le commandant et il a immédiatement fait un rapport sur le pont.

16:20 : Personne ne sait encore ce qui se passe exactement. Tous les vaisseaux sont en alerte maximale. On est à l’affût du moindre signe hostile de la flotte en face. Rien pour l’instant. Ça pourrait très bien être un coup des Xi’An. Ça leur ressemblerait bien d’essayer de faire quelque chose dans ce genre.

19:02 : La flotte Xi’An adverse a rappelé ses patrouilles de chasseurs et a désactivé ses armes avant de se replier.

Je suppose qu’on est en paix ?


An 2792 :
Dans le système Garron, une corporation commence à terraformer une planète inhabitée, Garron II. Une race intelligente et en développement est présente. Ils sont exterminés afin de mettre en place les processeurs atmosphériques. La corporation nie que les aliens étaient dotés d'une conscience propre. Des séquences vidéo du comportement rationnel des aliens, enregistrées par des activistes, sont diffusées. Il est également révélé que la corporation de terraformation est étroitement liée à la famille de l'Imperator. La révolte éclate et renverse le gouvernement. Erin Toi, qui est originaire de la Terre, devient le nouvel Imperator et promet un âge illuminé et socialement consciencieux.


JOUR UN, HEURE ZÉRO
SSN/CAtv Nightly News

Bonsoir, ici SSN/CAtv Nightly News pour le système Terra. Je suis Lawrence Ren. Les systèmes sont en émoi au sujet du mariage à venir entre Val Messer et Celia Carter et ce soir, nous allons nous intéresser aux designers qui ont été choisis pour habiller les fian-

<<<<< INTERRUPTION SYSTÈME – ORIGINE INCONNUE >>>>>

Humains des systèmes. C’est la marée. Retirez le voile devant vos yeux et voyez. Garron II était un monde en pleine croissance où vivaient de nombreuses espèces. Nous disons « était » parce qu’elles ne sont plus. L’Imperator et ses laquais ont terraformé la planète et, par là même, ont tout détruit pour satisfaire leur insatiable avidité. Retirez le voile devant vos yeux et voyez par vous-même.

JOUR UN, HEURE TROIS
INTERCEPTION COMM POLICE

UNITÉ D’INTERVENTION : Ici unité B234. Nous avons un rassemblement non autorisé au secteur 14G. Demandons déploiement d’unités terrestres supplémentaires. Support aérien en attente.

HEURE CINQ
UNITÉ D’INTERVENTION : Alertez la garde ! (cris inintelligibles et coups de feu) Faites intervenir l’armée ! Mobilisez tous ceux que vous pouvez trouver et faites les rappliquer ici tout de suite ! On va se faire déborder. (hors micro) Toi ! Ferme-la et gaze-les. Maintenant !

COMM PERDUE

JOUR DEUX
DE : Amiral Kale, HAUT COMMANDEMENT UEE

Des terroristes et des persécuteurs tentent d’attaquer la Terre. Vos ordres sont d’arrêter la circulation de tous les points de sauts. Je veux que tous les systèmes soient bloqués. Vous êtes autorisé à ouvrir le feu sur tout vaisseau qui refuse de se plier aux ordres. Le non-respect de ces instructions aura pour conséquence des représailles immédiates.

Signé,

Amiral Tal Kale

Code d’authentification : GHISJD_HUDFJD_12

JOUR TROIS
MÉMO INTER-AGENCE DU TRIBUNAL

À : HAUT-MAGISTRAT KELLER

DE : NARA VALE, AAC –

RE : CONSPIRATEURS TRAFFIC COMM

Des opérateurs ont découvert comment les insurgés arrivent à communiquer d’un système à l’autre malgré l’arrêt des relais de communication. Les messages comm sont divisés en segments de données et sont intégrés dans les communications militaires. Les analystes essayent de découvrir comment ils sont parvenus à s’introduire dans notre système.

Malheureusement, il va falloir du temps pour trouver et démanteler leurs points d’accès mais nous espérons que cela les désorganisera assez longtemps pour nous permettre de ramener les systèmes sous notre contrôle.

Je ferais autant de mises à jour que nécessaire.

JOUR DIX-HUIT
PROSPECTUS GRATUIT DE L’AGENCE LUTHER

Posté dans le système Croshaw.

« LES FORCES DE L’ORDRE OUVRENT LE FEU SUR LES MANIFESTANTS »

Frères et sœurs. Nous venons juste d’apprendre qu’il y a deux jours, les forces de police et de l’armée ont ouvert le feu, tuant plus de deux cent trente manifestants à Vale. Nous avons essayé d’être corrects. Nous avons résisté à l’envie de répondre à la violence de ce gouvernement tyrannique par la violence mais maintenant, c’en est trop. Nous ne mènerons plus la guerre avec nos idéaux. Nous jetterons l’Imperator à bas de son trône. Alors soulevez-vous, frères et sœurs, soulevez-vous contre votre oppresseur.

JOUR VINGT-DEUX
Archive du New United NewsOrg

Publié le 3 mai 2792


« UNE NOUVELLE AUBE »

Par Decklin Farwahl

« Nous nous sommes réveillés d’un cauchemar. » Voici les mots prononcés par le nouvel Imperator Erin Toi hier après avoir annoncé la capture de l’Imperator Messer XIX. C’est en effet un nouveau jour. Même dans ce NewsOrg, longtemps le porte-parole non officiel de l’Imperator, nous sommes enfin capables et encouragés à écrire la vérité, sans plus que des censeurs de l’UEE aient l’œil sur nous.

Il est difficile de croire, en regardant en arrière, que l’incident sur Garron II serait le déclencheur qui mènerait à ce résultat. Bien sûr, ce n’était pas le seul catalyseur ; d’autres évènements y ont également participé, de la bravoure du sénateur Akari aux militants qui se sont réunis pendant toutes ces années malgré les risques d’incarcération ou de condamnation à mort.

Mis à part avoir établi la limitation de la durée du mandat de l’Imperator, Toi a travaillé avec des sénateurs récemment élus afin de restaurer les postes précédents du Tribunal. Le nouveau Haut Général, Haut Ministre et Haut Magistrat travaillerons sous la direction de l’Imperator mais en ayant la possibilité de le dessaisir de son droit, dans l’éventualité où un autre despote tenterait de s’emparer du pouvoir.

Nous nous sommes réveillés. Bien que le jour que nous vivons nous est inconnu, nous avons vu jusqu’où nous pouvions tomber. Nous devons donc nous assurer que chaque pas que faisons est un pas vers le haut.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mark Mauri






Messages : 58

MessageSujet: Re: Informations sur le background de Star Citizen.   Dim 24 Jan 2016 - 13:59

An 2795 :
Suite au désastre de Garron II, le Traité des Chances Équitables est ratifié. Il stipule que toute tentative de terraformer une planète abritant des créatures en développement est considérée comme un crime capital et que ces planètes doivent être préservées afin de donner une chance à ces espèces d'évoluer.


Traité des Chances Équitables

>Principes
>Désignation des Espèces en Voie de Développement
>Articles et Conditions sur la Terraformation
>Ressources pour la Protection Écologique
>Procédures Judiciaires et Sanctions Pénales

Section I

Principes

Article 1

L’objectif de ce Traité est de protéger les vies et le bien-être des espèces [ici désignées Espèces] sur les planètes, qui ne se sont pas encore développées mais qui présentent une disposition notable à évoluer en une espèce intelligente, basé sur la responsabilité des êtres humains dans le cadre de la cohabitation. Tous les dommages durables, douleurs, souffrances ou angoisses infligés à une espèce ne sont en aucun cas autorisés sans raison valable.

Section II

Désignation des Espèces en Voie de Développement

Article 2

Lors de la découverte d’une nouvelle planète et/ou d’un système, une délégation indépendante constituée de représentants de l’UEE, de xénobiologistes et d’ingénieurs [désignés collectivement sous l’appellation de Délégation] aura pour mission de :

1. Procéder à des scans non intrusifs et à des évaluations de chaque planète du système afin de déterminer si la vie y est déjà en évolution ;

2. Soumettre tous les rapports et en présenter les résultats au Sous-comité sénatorial de l’Expansion & du Développement de l’UEE ;

3. Surveiller et maintenir en l’état le système écologique de toute planète jugée en développement suite aux décisions prises par la Délégation Indépendante et le Sous-comité dans le but de protéger le développement des espèces.

Article 2a

(1) La Délégation établira et présentera un ensemble de critères afin de déterminer ce qui peut être considéré comme une « espèce en voie de développement ».

(2) Le Sous-comité sénatorial de l’Expansion & du Développement de l’UEE sera habilité à délivrer des décrets, en accord avec l’Imperator et le Sénat ainsi qu’avec le consentement du Haut-Ministre. Il pourra, en particulier,

1. répertorier un monde en tant que sanctuaire. Dans lequel,

a) toutes les formes de vie indigènes devront être préservées de toute intervention humaine ;

b) toute tentative de terraformer ou d’extraire des ressources, qu’elles soient biologiques ou minérales, entraînera des sanctions pénales comme précisé dans la Section V ;

2. affecter des ressources militaires afin de préserver l’intégrité d’un monde protégé, avec le consentement et l’aide du Haut-Général.

Section III

Articles et Conditions sur la Terraformation

… à suivre


An 2800 :
Leon Marshall, l'Imperator récemment élu, invite des représentants de l'Empire Xi'An, du Protectorat Banu ainsi qu'une délégation Tevarin à assister à une cérémonie d'ouverture sur une plateforme orbitale. Plusieurs tentatives pour inviter les Vanduul mais il n'y eu aucune réponse de leur part. L'UEE présente cette plateforme nommée Arche, un bâtiment spatial où toutes les informations sont consignées (historiques, culturelles, politiques, technologiques et autres) sur toutes les races existantes. Cette Arche est aussi annoncée comme zone politiquement neutre, pour les réunions inter-espèce, permettant d’échanger ou de résoudre un problème entre les peuples par le dialogue.


À l’aube du 29ème siècle, Leon Marshall, le nouvel Imperator récemment élu, invita des représentants de l’Empire Xi’An, du Protectorat Banu ainsi qu’une délégation Tevarin à assister à une cérémonie d’ouverture sur une plateforme orbitale.
Plusieurs tentatives furent faites pour inviter les Vanduul. Il n’y eu aucune réponse de leur part.
L’Imperator Leon Marshall demanda à l’immense foule le silence puis parla :

Mesdames et Messieurs. Bienvenue.

C’est un mot qui n’a pas beaucoup été associé avec l’humanité. Nous sommes conscients que nous avons fait preuve d’intolérance au cours de ces siècles obscurs. Nous savons que nous avons été méfiants. Nous avons été cruels. Mais il existe un vieux proverbe dans notre civilisation qui dit que chacun peut changer. Et c’est vrai, les gens peuvent changer. Nous pouvons changer parce que nous avons vu nos erreurs passées. Nous pouvons changer parce que nous le voulons.

Nommée d’après le navire biblique, nous avons construit cette Arche comme un vaisseau destiné à voyager à travers le temps et l’espace. Un lieu où il est possible d’en apprendre plus sur toutes les races, celles qui ont été découvertes et celles qui ne l’ont pas encore été. Un lieu qui n’est pas lié à une planète ou à une espèce particulière, parce la mettre sur une planète reviendrait à dire qu’il appartient à l’espèce qui y habite. Non, l’Arche doit tous nous concerner. Elle doit appartenir à nous tous. Nous offrons cette Arche à l’univers comme un endroit où il est possible d’apprendre et d’y faire des rencontres. L’Arche fera office de zone politiquement neutre où les représentants de chaque espèce pourront s’y retrouver afin de résoudre des problèmes par le discours.

Je suis fier d’ouvrir ces portes et je vous invite tous à remplir ce lieu avec l’histoire vaste et riche que chaque espèce a à offrir. Que cette Arche soit le testament et le fier mémorial des vies que nous et nos prédécesseurs avons vécues.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mark Mauri






Messages : 58

MessageSujet: Re: Informations sur le background de Star Citizen.   Dim 24 Jan 2016 - 14:26

An 2872 :
Alors qu’aux yeux des autres races l’humanité passe pour un peuple assoiffé de territoire et de guerre, l'UEE annonce le début d’un projet pharaonique : un Monde Synthétique, capable de transformer une planète désertique en une planète grouillant d’organismes vivants. La construction débute dans le système Chronos. Cette réalisation est perçue comme l'héritage de l'ère actuelle. C'est un projet colossal qui prendra des décennies, peut-être bien des siècles pour arriver à son terme.

Archive du New United NewsOrg
Publié le 05.03.2872


«Monde synthétique»

Par Peter Marx

Nous sommes au seuil d’un progrès révolutionnaire. L’atmosphère qui régnait ce matin au sénat était survoltée quand l’Imperator a fait son annonce. Le gouvernement a finalement révélé le Projet Archange, dont les rumeurs à son sujet couraient depuis plusieurs semaines.

En résumé, le Projet Archange est une initiative de l’UEE de construire littéralement une planète de toutes pièces. L’humanité a finalement trouvé le moyen de contourner les problèmes moraux complexes liés à la terraformation et nous n’aurons plus jamais besoin de convertir des planètes. Nous pouvons maintenant les bâtir nous-mêmes. Bien que la technologie ne soit pas encore au point, les scientifiques pensent qu’ils seront prêts à tenter la construction du prototype d’un monde au cours des prochaines décennies.

Les implications de cet exploit ont eu des répercussions dans le monde scientifique, politique et même dans les sphères sociales. Kray, l’Empereur Xi’An, a même fait une déclaration : « Cest très encourageant. Mon peuple suivra le développement du projet avec beaucoup d’intérêt. »

S’il abouti, le projet du monde synthétique aidera à effacer la honte que l’humanité a dû supporter après trois siècles d’impérialisme débridé. L’Imperator a terminé son discours en invitant tous les scientifiques des civilisations Banu et Xi’An à suivre directement l’avancée du développement :

« Nous ne voulons pas garder pour nous cette technologie. La capacité de créer des mondes devrait être accessible à n’importe quelle culture pour qu’il n’y ait plus jamais besoin de se battre pour quelque chose d’aussi trivial que de la terre. »


An 2928 :
Le projet du Monde Synthétique avance peu et dilapide l'économie de l’Empire. Nos rêves dépassent de loin nos moyens financiers et techniques, l’opinion public crie au scandale. Une séparation très nette entre les riches et les pauvres enlise le moral de la population défavorisée, et la frustration devient palpable. Les raids et pillages Vanduul se font plus fréquents et l'UEE ne semble pas y réagir.


ARCHIVE DU NEWSORG LA GAZETTE DE TERRA
DATE DE PUBLICATION : 38.05.2920
SECTION ÉDITORIALE


« Point de saut financier »

Par Kali Hanks

Il y a une anomalie dans l’espace. C’est un point de saut d’un genre qu’aucun pilote ou vaisseau ne pourra emprunter parce qu’il ne laisse passer que l’argent et celui-ci disparaît alors à tout jamais. Je veux bien évidemment parler de cette absurdité qu’est le Monde Synthétique. Cela fait presque cinquante ans depuis qu’ils ont annoncé le Projet Archange et, honnêtement, quel est le résultat ?

D’après moi, il semblerait que nous ne soyons pas plus près de synthétiser un monde maintenant que nous ne l’étions quand ce projet était synonyme d’espoir et de promesses fabuleuses. La réalité est que la tentative de créer un monde synthétique coûte très cher à toutes les autres planètes et notre gouvernement est si obsédé à l’idée de réaliser cette entreprise qu’ils sont prêts à négliger l’armée et les autres infrastructures pour continuer à soutenir financièrement ce projet.

Je sais pourquoi. Ils le construisent à cause de toutes les races qui ont été exterminées pendant l’ère de la terraformation. Bien sûr, c’est une bonne idée mais trop, c’est trop. Je pense que cinquante années d’échec sont un bon indicateur que nous devons passer à autre chose.

Non. Chaque année, on nous assure que les scientifiques font de « nouveaux progrès » et qu’ils devraient finalement parvenir à trouver un moyen de stabiliser le processus de croissance mais ils n’aboutissent jamais. Et qu’avons-nous après tout ce temps ? Une masse planétaire instable et en constante métamorphose.

Nous devons amener quelqu’un au pouvoir qui aura le courage de dire « stop ». Soit quelqu’un fait changer la politique actuelle et met un terme à ce gouffre financier, soit le reste des systèmes tomberont avec. Ce n’est peut-être pas la chose la plus populaire à dire, mais je peux vous garantir que c’est ce que les gens pensent ; c’était la grande idée de la Terre pour se racheter des choses terribles qu’ils ont faites au cours de l’ère Messer. Nous, sur Terra, avons bonne conscience parce que nos ancêtres ont réussi à s’éloigner des atrocités de cette époque. Si la Terre veut se faire pardonner avec ce projet ridicule, très bien, mais je ne vois pas pourquoi nous devrions couler avec le navire.

Peut-être qu’il est temps pour nous d’être autonomes.
_______________________________________________________________________

A : Sous-comité d’approbation du Spectrum de l’UEE
Spot publicitaire de l’élection de Kelos Costigan
Durée : 30 sec
Prod : Martin Balish
Type de publicité : A/V/NPS

DÉBUT DE LA PUB. V/O et images :


Un budget qui échappe à tout contrôle. L’avenir du projet du Monde Synthétique en question. Des attaques Vanduul en augmentation dans les systèmes occidentaux. Des problèmes qui nous concernent tous, bien sûr, mais qu’il est difficile de ne pas perdre de vue quand vous essayez de subvenir aux besoins d’une famille. En ces temps d’instabilité économique, vous voulez un Imperator qui tienne la barre et qui remette le navire sur le droit chemin. Ce candidat est Kelos Costigan.

Stratège en économie depuis plus de deux décennies, Kelos a aidé des dizaines de mondes à atteindre l’égalité technologique que la plupart d’entre nous tenons pour acquise. Les lois promulguées durant son second mandat en tant que Haut-Ministre ont eu pour résultat le plus grand cycle unique de croissance depuis trente-sept années. Il a l’expérience et le savoir nécessaire pour aider l’humanité à sortir de cette situation désastreuse.


Titre/Texte de fin :

Veuillez faire une recherche sur Kelos Costigan pour en savoir plus à propos de sa politique.

Ce message a été créé suite à l’approbation de la Campagne de Kelos Costigan. Code d’Organisation UEE : #5985938GH

FIN DU SPOT


An 2934 :
L'Escadron 42 devient une référence dans l’esprit collectif. La renommée de ses opérations et batailles a façonné le développement et l’extension de l'UEE et des récits reprennent les grands noms qui ont évolué au sein de ce groupe militaire ainsi que les fronts auxquels il a dû faire face.


Brian Wieters

Résumé d’un EBook

Mme Ngo, 5e année

« Un Ciel Ardent : une Aventure de l’Escadron 42 »

Pendant les vacances, j’ai lu « Un Ciel Ardent ». C’était excellent. C’était sur l’Escadron 42 et ils sont formidables. L’histoire se déroule en 2910 quand plusieurs vaisseaux de guerre Vanduul attaquèrent leur transporteur. Le personnage principal était le sergent Terrence Nolan. Il était originaire d’une petite ville dans le système Elysium, un peu comme celle où habite mon cousin. Il a rejoint la Flotte au lieu d’aller à l’école parce qu’il voulait voir les étoiles. Il y avait un chouette passage où il était dans les champs, en train de regarder le ciel et de se demander ce qu’il y avait là-haut. Il voulait voir ce que personne n’avait encore contemplé. C’était une idée géniale. Quand je serais pilote, je veux juste voir une nébuleuse. Une grosse. Je pense que ce serait le top.

Après l’école de pilotage, le sergent Terrence Nolan rejoignit les secteurs orientaux. Il faisait partie d’une patrouille le long de la frontière Xi’An. Il s’ennuyait parce que rien de spécial ne se produisait jamais. Mais au cours d’une ronde, il vit un petit vaisseau de transport se faire poursuivre par des pirates. Même s’il y avait quatre pirates et que le sergent Nolan était tout seul, il se lança à l’attaque. C’était dingue et son vaisseau était salement touché mais il réussit à détruire trois pirates avant que les renforts n’arrivent. Et il sauva le vaisseau de transport. Après ça, il fut félicité avant de se faire sermonner par son commandant. Il était en colère parce que c’était stupide de s’attaquer à quatre pirates tout seul. Voilà comment il s’est retrouvé dans l’Escadron 42. Ils adorent ce genre de stupidité.

Le sergent Nolan se fit à nouveau transférer dans les systèmes occidentaux. Il faisait maintenant partie de l’Escadron. Alors que le reste de la flotte prenait la fuite face aux Vanduul, eux recherchaient le combat. C’est comme s’ils étaient le dernier rempart entre nos systèmes et une horde de pillards. Leur commandant est une femme intelligente et courageuse qui s’appelle Aria Reilly. Elle a combattu toute sa vie depuis le jour où sa ville a été rasée par des pillards. Leur transporteur se dirigeait au-delà des systèmes où se trouvaient les colonies, droit vers l’espace inexploré. Ils étaient en chasse.

Après deux semaines sur le transporteur, il semblait que personne n’appréciait le sergent Nolan. Ils pensaient tous que c’était une mauviette. Mais le matin suivant, leur vaisseau tomba dans une embuscade tendue par des Faucheurs Vanduul. Il y en avait plus d’une centaine. Le sergent Nolan et les autres pilotes se dépêchèrent de rejoindre leurs vaisseaux avant de se lancer à l’attaque. La bataille dura six heures. Les combats faisaient rage et les chasseurs virevoltaient dans l’espace pendant que le transporteur affrontait un destroyer Vanduul qui était à l’affût d’une proie. Tout semblait perdu mais le sergent Nolan prit le commandement des pilotes qui étaient toujours en vie et contre-attaqua avec encore plus d’ardeur. Ils n’abandonnèrent pas le combat.

Lire ce livre était vraiment distrayant. C’était un petit peu ennuyeux avant les combats mais je suis content d’avoir continué jusqu’au bout. Mon père dit qu’il se souvient quand ça c’est passé alors qu’il n’était qu’un enfant. Il adore aussi l’Escadron 42. Il dit qu’il connaît encore pleins d’histoires sur eux et qu’il me les racontera. J’espère que je serais comme le sergent Nolan quand je serais pilote. Je crois que tout le monde devrait lire ce livre. Voilà mon résumé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mark Mauri






Messages : 58

MessageSujet: Re: Informations sur le background de Star Citizen.   Dim 24 Jan 2016 - 14:38

An 2942 – 2944:
Différentes affaires, plus ou moins dérangeantes pour le gouvernement, se font entendre, comme celle d'Ellis XI, le débat intemporel sur les IA, la recherche d'Artemis et bien d’autres, que nous pouvons suivre dans les différents Spectrum Dispatch.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Informations sur le background de Star Citizen.   Aujourd'hui à 16:20

Revenir en haut Aller en bas
 

Informations sur le background de Star Citizen.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Star Citizen : Squadron 42
» Star Citizen : la config approximative pour faire tourner en high dévoilée
» Star Citizen sur PS4 ? Peut-être un jour...
» [Star Citizen] Arena Commander Multi-joueurs ouvert à tous les donateurs!
» MMOF2P hors médiéval fantastique ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Corporation Aridia :: Corporation Aridia (Star Citizen) :: Le Novalis (Section HRP)-